Une mauvaise mémoire ?

Vous pensez peut-être avoir une mauvaise mémoire ? Pour Sébastien Martinez, c’est tout simplement que vous ignorez comment la solliciter efficacement. Ingénieur de formation, Sébastien a toujours détesté apprendre par coeur… et pourtant il devient le premier champion de France de mémorisation en 2015.

Quel a été son déclic ? En un mot : l’imagination. C’est sa rencontre avec des techniques de mémorisation avancées qui lui ont permis de véritablement mémoriser ce qu’il voulait. Voici en vidéo, une conférence où Sébastien nous introduit son usage de la mnémotechnique :

Une Mémoire Infaible

Tout devient plus facile et amusant avec les bonnes techniques. Sébastien Martinez est contre la répétition bête et méchante, et prône l’apprentissage des arts de la mnémotechnique où l’exploitation de la créativité permet de se surpasser.

Dans son livre ““, le champion de la mémoire nous dévoile ses techniques. Parmi elles, il nous détaille la technique du SEL (“sens, enfance, lien”) et celle du SAC (“sélection, association, connexion”). Ces techniques constituent les bases de l’encodage et de l’ancrage de l’information en mémoire.

“Un petit livre que tous les étudiants devraient avoir lu.” Le Figaro

“J’ai testé la méthode des lieux et c’est bluffant”, Dorothée Barba, France Inter.

“Ce qui est génial dans cette méthode c’est que non seulement elle développe la mémoire, mais aussi la créativité” Aline Perraudin, Santé Magazine, sur France Inter.

C’est une lecture que nous recommandons à tout ceux voulant améliorer leur façon d’apprendre. Pour un étudiant en PACES, il va sans dire que la connaissance de ces techniques est une arme redoutable pour faire face à la quantité d’information devant être mémorisée !