Déja vu…mais…Oublié

Je ne vous apprends rien en disant que les sessions de révisions sont essentielles à votre réussite. Cependant, beaucoup d’étudiants se dispersent dans leur manière de réviser, et ne comprennent pas pourquoi après 3, 4 ou encore 5 passages sur un cours, ils n’arrivent pas à résoudre les QCM ou parfois simplement à résumer ce qu’ils viennent d’apprendre. Ce constat est la conséquence d’un problème méthodologique majeur : confondre la relecture du cours et la réactivation des connaissances.

 

Relire n’est pas apprendre

Je vous accorde que la simple relecture de vos cours possède ses avantages : se rassurer, comprendre les détails d’une explication et une impression de rapidité. Il est vrai que lire un document permet au cerveau d’activer votre mémoire de travail, celle qui vous permet de comprendre ce que vous êtes en train de lire. Cette mémoire à court terme, autrement dit la mémoire « flash », est sollicitée et vous permet d’emmagasiner un certain nombre d’informations pendant une durée de l’ordre de la dizaine de minutes, voire de l’heure. C’est pourquoi après votre lecture vous avez ce sentiment de confiance absolue concernant ce que vous venez de lire.

     La relecture simple vous donne donc cette impression d’efficacité, jusqu’au jour où vous vous retrouvez devant votre concours blanc et que vous vous apercevez que les informations que vous avez pourtant lues encore et encore se sont comme envolées. Vous l’avez sans doute compris, vous avez délaissé la qualité de vos révisions au détriment de la quantité.

Révision active : la réactivation

Comme nous l’avons vu dans l’article sur la compréhension, notre cerveau n’est pas un système linéaire. En réalité, lorsque vous vous souvenez de quelque chose, c’est que vous êtes capable de reconstruire mentalement une information complexe à partir de plusieurs informations élémentaires et simples. Le cerveau est un générateur d’informations, et ce processus s’appelle l’anamnèse.

Vous devez absolument stimuler ce mécanisme de création et de reconstruction de l’information, et non pas simplement relire passivement vos cours pour vous rassurer. Le cerveau ne retiendra sur le moyen et le long terme que les informations que vous avez volontairement connectées ensemble. L’intention est primordiale en mémorisation.

Exemple

Pour que vous compreniez mieux la différence entre la relecture que la majorité des personnes pratique, et une relecture active, nous prendrons un extrait de votre cours en anatomie sur le membre supérieur :

`

Dans la première pratique de relecture, vous constatez que votre regard, et par extension votre pensée encode et interprète les informations de manière linéaire : les informations se succèdent et s’enchainent sans un réel effort de catégorisation ou encore de synthèse.

Dans la relecture active, vous avez remarqué déjà plusieurs choses :

  • le sujet central est identifié : le nerf radial.
  • les thématiques sont clairement identifiées, on sait que l’on va traiter du rôle moteur (1), puis du rôle sensitif (2) du nerf radial, en terminant par son trajet (3).
  • une transversalité : les groupes d’informations 1, 2, et 3 sont assez distincts et peuvent être interprétés indépendamment.
  • une utilisation des mots-clés : nous y reviendrons dans une série d’articles consacrée à la lecture rapide, mais vous saurez qu’il est inutile de lire tous les mots d’un paragraphe pour en comprendre le sens. C’est en réalité une perte de temps énorme !

Application

Pour pratiquer la relecture active, vous devez mentalement simuler un jeu de questions-réponses. Ici par exemple, le première question à se poser quand on commence le paragraphe c’est : “bon ça parle du nerf radial, je sais que je dois connaître son rôle et son trajet, qu’est ce que je peux en dire dessus ?”.

Le principe de vous stimuler par ce jeu de questions-réponses, même si vous ne savez pas répondre, stimulera votre attention pour la suite des informations que vous lirez. Je vous assure c’est un détail, mais qui a son importance ! Ensuite, essayez de ne lire que vos mots-clés que vous avez surlignés ou entourés, cela permettra déjà de focaliser votre attention sur ce qui est vraiment important. Vous allez aussi gagner du temps sur vos révisions, et vous pourrez ainsi revoir plus de cours dans une même session de travail. Bref, vous l’avez compris, vos révisions seront bien plus efficace et productive.